Ramsay Santé
Clinique des Cedres

Prise en charge de la douleur

La prise en charge de la douleur des patients par une démarche d’évaluation et l’utilisation de moyens spécifiques est un objectif prioritaire de notre clinique. Une équipe mobile douleur intervient auprès des équipes soignantes pour optimiser la prise en charge.

Afin de prévenir l’apparition de douleur, il est important de respecter les prescriptions médicales qui vous ont été faites.

N’hésitez pas à revenir vers l’équipe soignante pour signaler toute évolution de votre situation.

Ci-dessous quelques questions permettant de vous informer sur la prise en charge au sein de l’établissement :

Vais-je avoir mal ?

La douleur est variable selon les individus et l’intervention.

Les traitements antalgiques habituellement débutés pendant l’intervention et administrés régulièrement atténuent le ressenti de la douleur (faible voire inexistante).

 

Quand et comment sera évaluée la douleur ?

Pendant tout votre séjour et à la sortie de la clinique, l’intensité de votre douleur sera évaluée fréquemment par plusieurs échelles.

L’infirmier-ère surveillera la bonne efficacité des traitements grâce à des évaluations de votre ressenti personnel.

 

Comment ma douleur sera prise en charge ?

Des médicaments adaptés* vous seront administrés (par voie orale de préférence ou intraveineuse).

Une autre technique antalgique nécessitant votre participation peut également vous être proposée : il s’agit de l’Analgésie Contrôlée par le Patient, également appelée PCA.

Dans d’autres cas, des anesthésiques locaux supplémentaires pourront être administrés.

Dans ces cas-là, un fin tuyau (cathéter) pourra être laissé en place pendant quelques jours afin de permettre l’administration continue, ce cathéter sera placé en salle de réveil par l’anesthésiste.

*Paracétamol, Anti-inflammatoires, Nefopam et/ou dérivés morphiniques

 

Que faire si j’ai mal ?

Que vous soyez au bloc opératoire ou dans le service de soins, vous pouvez signalez au personnel soignant d’éventuelles sensations inconfortables et/ou douloureuses : ceci permettra d’apporter un traitement plus rapide et plus efficace à ces désagréments.

Certains antalgiques ne sont prescrits que pour des douleurs rebelles et non de manière systématique : vous pourrez ainsi en bénéficier.

Dans tous les cas, un médecin anesthésiste est joignable 24h/24 pour réévaluer votre traitement si celui-ci s’avère insuffisant.

 

Quels sont les effets secondaires et les complications possibles des traitements ?

Une hypersensibilité (allergie) au produit administré est rare mais possible.

Des troubles digestifs, des douleurs d’estomac, des sensations de malaise, de vertiges, des sueurs, des nausées, des démangeaisons, une difficulté pour uriner ou une légère somnolence peuvent survenir mais sans gravité.

En cas d’effet secondaire, même bénin, prévenez immédiatement l’infirmier-ère qui mettra tout en œuvre pour vous soulager et prévenir la réapparition de ces effets désagréables.

 

Et en cas de chirurgie ambulatoire ?

La douleur post opératoire est faible ou modérée. A la clinique, celle-ci sera calmée le plus souvent par du paracétamol ou des anti-inflammatoires. Des anesthésiques locaux (administrés par différentes voies) pourront aussi vous être proposés.

Après la sortie de la clinique, les antalgiques pris par voie orale seront suffisants pour vous permettre de reprendre rapidement vos activités.

Un système de surveillance post-hospitalisation vous sera proposé suite à certaines interventions, vous permettant de joindre facilement l’établissement en cas d’interrogation.

Un système de surveillance post-hospitalisation vous sera proposé suite à certaines interventions, vous permettant de joindre facilement l’établissement en cas d’interrogation.

Un Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) formé par une équipe pluridisciplinaire se réunit régulièrement au sein de l’établissement afin d’optimiser la prise en charge de la douleur au sein de l’établissement.

 

Prise en charge des soins palliatifs

Notre établissement s’engage à dispenser des soins palliatifs et d’accompagnement. Prendre en compte et viser à soulager les symptômes physiques, en particulier la douleur, ainsi que la souffrance psychologique, sociale et spirituelle en constituent les priorités. Cet accompagnement concerne également la famille et les proches du patient.

C’est dans cette optique qu’une équipe mobile pluridisciplinaire de soins palliatifs a été constituée en Juillet 2014.

 

Association

Des bénévoles de l’association ASP Midi-Pyrénées* (Accompagnement Soins Palliatifs) sont présents dans les services de gastro entérologie et pneumologie.

Les équipes soignantes sont à votre écoute, n’hésitez pas à leur faire part de vos besoins et de vos questions.

*ASP

Mme Martine Banière, responsable des institutions

40 rue du Rempart St Etienne,

BP 31004 Toulouse cedex 6

asp.toulouse@free.fr