Ramsay Santé
Clinique des Cedres

Personnes âgées et confinement : rompre l’isolement

Article le

À la Clinique des Cèdres (Cornebarrieu, Occitanie) Lionel Cervera, cadre de santé en gériatrie, et son équipe sont confrontés chaque jour aux difficiles conséquences de la vieillesse et depuis le début de la crise sanitaire, celles d’un quotidien encore plus lourd. Isolement, peur du virus, ennui, baisse de moral… Retour sur l’impact du Covid sur les plus âgés.

Personnes âgées et confinement : rompre l’isolement

Les personnes âgées sont heurtées de plein fouet par la pandémie de coronavirus. On estime en effet que 39,6 % des hospitalisations liées au Covid-19 concernent les plus de 80 ans. Leur confinement est donc généralement plus strictement observé…

 

Un quotidien bouleversé

« Avec le confinement, beaucoup de personnes âgées restent chez elles et sont désemparées, explique Lionel Cervera. De nombreuses familles vivent trop loin pour pouvoir leur rendre visite, beaucoup d’aides à domicile ne se déplacent plus, le facteur passe moins souvent…Certaines personnes âgées ne voient plus personne de la journée, ce qui est extrêmement difficile à vivre ».

Autre problématique : le maintien des prises en charge médicales. « De nombreux soignants ont mis en place les téléconsultations. Malheureusement, la majorité des personnes âgées n’est pas totalement autonome lorsqu’il s’agit d’utiliser les nouvelles technologies. Cela rend l’accès au soin difficile et les empêche de bénéficier d’une continuité – pourtant nécessaire – de leur prise en charge ». Le confinement n’est donc pas anodin pour cette partie fragile de la population, souvent dépendante de ses liens avec l’extérieur.

 

La clinique mobilisée

Alors que le service de gériatrie de la Clinique des Cèdres avait constaté une baisse d’activité depuis le début de la crise, celle-ci retrouve peu à peu un rythme normal. Aujourd’hui, Lionel et son équipe s’occupent surtout de patients qui leur ont été adressés par les urgences. Les personnes âgées sont donc accueillies dans un service sécurisé, totalement séparé de la filière Covid mise en place dans l’établissement.

Malheureusement, beaucoup des patients en gériatrie n’ont pas vu leur famille depuis des semaines. Une frustration et un isolement qui ne sont pas sans conséquence sur leur état de santé.  « Le fait de se sentir esseulé peut induire des syndromes dits « de glissement » chez les personnes âgées : certains entrent dans une humeur dépressive, se dévalorisent, baissent les bras, peuvent perdre le goût de vivre. C’est pour cela que nous essayons de les maintenir dans une certaine dynamique sociale, précise Lionel Cervera ».

Le personnel soignant est donc mobilisé pour discuter, écouter, rassurer, mais également initier des liens avec la famille. « Les proches sont souvent très inquiets et dévastés de ne pas avoir vu leur parent depuis des semaines. Beaucoup s’inquiètent pour leur santé. »

Pour apaiser les esprits, l’équipe soignante organise donc depuis plusieurs semaines des conférences vidéo sur tablette pour que les patients voient leur famille, presque en chair et en os. Une bouffée d’air frais pour ces personnes âgées. « Ces moments sont souvent très émouvants. La plupart du temps, il en ressort beaucoup d’affection et de tendresse. On est très heureux à notre niveau de rendre cela possible ».

Une initiative pleine d’humanité pour combattre les effets négatifs de l’isolement, en attendant un retour à la normale. 

Article précédent

L'ambulatoire, un circuit court qui s'adapte à la pandémie

L'organisation des différents services ambulatoires de l'établissement permet de prendre en charge de manière sécurisée les patients.

Article suivant

Mars Bleu 2020 à la Clinique des Cèdres

les équipes de la Clinique des Cèdres se sont mobilisées pour soutenir la campagne de prévention Mars Bleu 2020